• Projet Dogora

    Le projet Dogora se fait avec l'école de musique et les classes de CM1 et CM2 de la Clayette et de Charolles.

       Ce sont des chants qui contiennent des paroles qui ne veulent rien dire.

    Il y a 8 chansons la Vidjamé, Donia, Soukia, Tou toechake, Kiatché tchékania, Viniasthô-mi, Shtakie et Soutrinka.

    Les concerts ont eu lieu le 12 décembre la salle des fêtes de La Clayette et le 13 décembre à l'église de Charolles.

    Tous les chants ont été écrits par Étienne Perruchon. Étienne Perruchon est né en 1958, c'est un compositeur d’œuvres très variées. 

                                                                                                                                                              Le nom Dogora vient du nom Dogorien. L'appellation «Dogorien » vient du nom populaire donné aux nomades originaires de Dogora. Le langage Dogorien s'est fabriqué très rapidement avec quelques mots basiques en « Proszechniak » puis, au cours des voyages, s'est enrichi de patois montagnards européens.

    Les Dogoriens ont maintenant disparu en tant que nomades.

     

    Exemple de chants :

    *Viniashtô-mi: Pendant les soirées de fêtes, les Dogoriens dansaient sur cette petite mélodie chantée par les enfants. Chacun d'eux inventait un couplet.

    *Soukia: petite chanson enfantine qui encourageait les enfants à participer aux tâches des adultes.

     

                                                                                                                          Mary et Louise - CM2